En cohérence avec son objectif de développement durable, le Parc naturel régional des Vosges du Nord a reçu de l'UNESCO le label de Réserve de biosphère, le 12 janvier 1989, en raison de la richesse de ses patrimoines naturels et des actions de protection et de gestion déjà menées.

Il fait ainsi partie d'un réseau international de près de 400 territoires, dans le cadre du programme sur l'Homme et la Biosphère (Man and Biosphere) mis en œuvre par l'UNESCO. Ce réseau, constitué par des zones protégées représentant les principaux types d'écosystèmes mondiaux, a pour objectif la conservation de la nature et la recherche scientifique au service de l'homme. Il sert de système de référence pour mesurer les impacts des activités humaines sur l'environnement et pour promouvoir des expériences de développement durable.

En application de la charte de 1994, le partenariat avec la Biosphärenreservat Pfälzerwald, porté par le Naturpark Pfälzerwald voisin, a été organisé par un protocole d'accord signé le 23 octobre 1996. Ce protocole d'accord organise les modalités du travail en commun et précise les thèmes privilégiés de la coopération transfrontalière. En même temps, ce protocole donne un nouveau souffle à une coopération entre les deux Parcs naturels voisins, entamée dès 1985.

Cette convention de partenariat et les réalisations transfrontalières entre les deux Réserves voisines, menées depuis 1993, ont conduit l'UNESCO à reconnaître, en décembre 1998, une seule et unique Réserve de biosphère transfrontalière Vosges du Nord - Pfälzerwald.

Pour le Parc naturel régional des Vosges du Nord, cette seconde identité n'implique pas un doublement des structures :
• la charte du Parc, approuvée en 2001, constitue la contribution au futur Guide d'Aide à la Gestion de la Réserve de biosphère transfrontalière ;
• les actions menées au titre de la Réserve de biosphère transfrontalière font partie intégrante du programme d'actions du Sycoparc. Notamment, la Réserve de biosphère transfrontalière sert de cadre de référence aux actions de coopération transfrontalière mises en œuvre par le Parc.
• sur le plan des instances, le protocole d'accord de 1996, valable jusqu'en 2006, organise la co-gestion de la Réserve de biosphère transfrontalière par les instances respectives du Sycoparc et du Naturpark Pfälzerwald. Notamment, tous les projets communs sont soumis, pour approbation, au Comité syndical du Sycoparc.

Cette reconnaissance du Parc en Réserve de biosphère a aussi permis d'engager un programme de coopération avec la Réserve de biosphère de Berezinski, en République de Bélarus. Concrétisé dans un protocole d'accord signé en 1995, cette coopération vise surtout à des échanges scientifiques, permettant d'améliorer la connaissance réciproque d'éco-systèmes qui sont très proches. Elle a aussi permis au Sycoparc d'apporter à la Réserve de Berezinski un savoir-faire en matière d'éco-tourisme, dont le développement est un des enjeux d'avenir de cette Réserve.

Le site de la RBT
www.biosphere-vosges-pfaelzerwald.org





 
 logo du MAB en grès. © SYCOPARC







  CI de la réserve de
  biosphère tranfrontalière