Posté le 21 avril 2020

La biodiversité

Le Parc naturel régional des Vosges du Nord mène de multiples projets visant à mieux connaitre la biodiversité qui nous entoure. Le suivi des poissons des cours d’eau réalisé dans le cadre de l’animation des sites Natura 2000, les investigations entomologiques effectuées lors des atlas de la biodiversité communale, ou encore les inventaires de l’avifaune menés au travers du programme Life biocorridors, sont quelques exemples concrets en la matière. Mais pourquoi donc dépenser autant d’énergie pour améliorer notre connaissance de la diversité biologique? Et a quoi cela sert-il de la préserver?

La biodiversité, c’est l’ensemble des êtres vivants de notre planète. Plantes et animaux, mais aussi champignons, bactéries et virus vivent en interrelation étroite et permanente. En s’adaptant aux conditions changeantes de la terre au fil des millénaires et en apprenant à utiliser les ressources disponibles (minéraux, l’eau, les gaz de l’atmosphère) et à les transformer ou les recycler, les organismes vivants ont bâti des écosystèmes complexes et interdépendants permettant l’expression perpétuelle de la vie. Une vie toujours plus complexe et polymorphe, en constante évolution. L’homme n’est que l’un des maillons de la grande chaîne du vivant.

La notion même de biodiversité est complexe, car elle comprend trois niveaux interdépendants :

  • la diversité des milieux de vie, encore appelés écosystèmes, à différentes échelles : des océans, déserts, forêts, prairies, rivière, mare…
  • la diversité des espèces, celles-ci vivent en interactions permanentes entre elles (prédation, compétition, coopération, parasitisme…) et avec leurs milieux de vie ;
  • la diversité génétique au sein de chaque espèce…une combinaison de gênes qui fait de chaque individu une pièce unique du puzzle du vivant.

Nous devrions respecter la biodiversité pour ce qu’elle est : une mécanique ancestrale et incroyablement complexe de l’évolution qui permet à des milliards d’êtres humains de vivre sur une tout petite planète perdue dans l’univers. Mais pour beaucoup cela ne suffit pas, il faut trouver une valorisation économique qui légitime sa conservation. A tous ceux-là on peut affirmer que la biodiversité est également une source inépuisable de connaissances et d’innovations, de nutriments et parfois de matières premières plus ou moins renouvelables à court terme. De plus, lorsqu’ils sont en bon état, les écosystèmes et les espèces qui les composent, nous rendent d’infinis services comme la pollinisation, le recyclage des sols, l’épuration de l’air et de l’eau, la stabilisation des climats, la protection contre les inondations. Mais le vivant c’est aussi la matière première de nos rêves, de nos paysages, de notre équilibre physique et psychologique.

La « valeur » de la biodiversité est donc non quantifiable, inestimable et irremplaçable. Malheureusement cette magnifique mécanique de précision se détraque sous les coups de boutoirs répétés de nos sociétés modernes. Les baleines se débattent dans des océans de plastique, les oiseaux désertent nos campagnes, les poissons ne remontent plus les rivières, les insectes ne seront bientôt plus assez nombreux pour polliniser nos cultures et nos prairies. La préservation du vivant est devenue une urgence du quotidien dans les Vosges du Nord comme ailleurs. Les hommes et les femmes qui font les parcs naturels régionaux l’ont bien compris, il y a plus de 40 ans déjà, et ils se mobilisent chaque jour pour que localement des actions concrètes soient mise en oeuvre et que notre patrimoine naturel puisse être en grande partie transmis aux générations futures.

Slide 1
Cétoine sur fleur d'églantier
Slide 2
Morille
Slide 3
Eucères à longues antennes
Slide 4
Chat forestier
Slide 5
Crapaud commun
Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5

Agenda

Spectacle

ANNULÉ : Festival des paysages

30

mai

Sortie nature

Balade géologique autour du carreau de mine clemenceau

14

juin

Exposition

D’ici et d’ailleurs à la croisée des Vosges du nord

4

juillet

Sortie nature

Semaine de randonnées découvertes en groupes

6

juillet

Contacts

Sébastien MORELLE
Chargé de mission protection de la nature
s.morelle@parc-vosges-nord.fr

Liens

 

La charte

Charte du Parc 2013-2025 :

Consulter

A voir aussi...

Le parlement du lynx Le parlement du lynx

Le parlement du lynx

Le parlement du lynx est une assemblée réunissant tous les représentants des acteurs concernés par le lynx : chasseurs, éleveurs, forestiers, […]

La forêt régionale du Fleckenstein associe exploitation raisonnée et naturalité La forêt régionale du Fleckenstein associe exploitation raisonnée et naturalité

La forêt régionale du Fleckenstein associe exploitation raisonnée et naturalité

Quand la Région Alsace a acheté la forêt du Fleckenstein en 1998, elle s’est donnée l’objectif ambitieux d’en avoir une […]

L’éducation à l’environnement, un projet fondamental L’éducation à l’environnement, un projet fondamental

L’éducation à l’environnement, un projet fondamental

L’Éducation Nationale et le Parc naturel régional des Vosges du nord, avec leurs partenaires, les communautés de communes et les […]

La réserve naturelle nationale des rochers et tourbières du Pays de Bitche La réserve naturelle nationale des rochers et tourbières du Pays de Bitche

La réserve naturelle nationale des rochers et tourbières du Pays de Bitche

Un refuge idéal pour la biodiversité des Vosges du nord Créée en 1998, cette réserve naturelle* (RN) est constituée de […]