Posté le 29 mars 2018

Woerth, le musée de la bataille du 6 août 1870 rénové

Dans les décennies qui ont suivi la guerre de 1870, Woerth a connu un engouement pour ce que l’on qualifie aujourd’hui de tourisme mémoriel. Les objets collectés alors sur le champ de bataille remplissaient les auberges et hôtels du voisinage. Cent ans plus tard, un musée propose de découvrir une des plus importantes collections. Il est aujourd’hui réhabilité.

Le 6 août 1870, le sort de la guerre opposant l’Allemagne à la France se joue en quelques heures dans les Vosges du nord. Sur un espace couvrant les communes de Morsbronn, Reichschoffen et Woerth*, les Français commandés par Mac Mahon font assaut de bravoure, notamment les cuirassiers à cheval et les « Turcos », mais ce sont les « Bavarois et les Prussiens» qui l’emportent. Un premier échec français qui sera suivi par d’autres, avant la défaite finale. Ce jour-là, les pertes sont lourdes des deux côtés. Plus de 20 000 morts ! Parfois, les défunts sont enterrés dans des fosses communes sans distinction d’origine.
Les objets retrouvés sur le champ de bataille sont alors collectés et conservés par la population locale avant d’être installés dans un musée en 1970, au sein de la mairie de Woerth puis dans le château Renaissance au déménagement de cette dernière.
En 2013, un projet de nouvelle présentation dans un espace rénové voit le jour. Après de longs travaux, le nouveau musée de la bataille du 6 août 1870 est inauguré en 2017. Il a été conçu avec le concours de la conservation du Parc naturel régional des Vosges du nord et propose une nouvelle muséographie pour les quelques 1400 objets qui composent la collection.

* Dans les livres d’histoire, cette bataille prendra le nom de « Froeschwiller ». Au soir du 6 août, le maréchal Mac Mahon, le commandant des troupes françaises, s’y arrête pour télégraphier sa défaite à l’empereur. Les historiens retiendront cette localité pour baptiser une bataille qui s’est déroulée sur plusieurs communes de ce coin d’Alsace.

Slide 1
Crédit photo
Slide 2
Slide 3
Slide 1
Slide 2
Slide 3
La conservation en réseau, une innovation des Vosges du Nord La conservation en réseau, une innovation des Vosges du Nord

La conservation en réseau, une innovation des Vosges du Nord

Dans les décennies qui ont suivi la guerre de 1870, Woerth a connu un engouement pour ce que l’on qualifie […]

Agenda

Conférence

Conférence : histoire et techniques de la verrerie de meisenthal

7

décembre

Atelier / stage

Bredeles sauvages

10

décembre

Visite guidée

Visite guidée des collections permanentes

17

décembre

Visite guidée

Visite guidée exposition « quand jouer devient un art… »

18

décembre

La charte

Charte du Parc 2013-2025 :

Consulter

A voir aussi...

Preuschdorf, Regards d’artistes sur le Carreau Clémenceau et ses abords Preuschdorf, Regards d’artistes sur le Carreau Clémenceau et ses abords

Preuschdorf, Regards d’artistes sur le Carreau Clémenceau et ses abords

Pendant 7 semaines, entre mai et octobre, Preuschdorf a accueilli une résidence d’artistes consacrée à la valorisation de friches industrielles. […]

D’ici et d’ailleurs : à la croisée des Vosges du nord D’ici et d’ailleurs : à la croisée des Vosges du nord

D’ici et d’ailleurs : à la croisée des Vosges du nord

Qui sont ces hommes et ces femmes d’ici et d’ailleurs qui ont façonné les Vosges du nord à travers les […]

Protégé : Des objets textiles et bois traités par anoxie statique à Bouxwiller Protégé : Des objets textiles et bois traités par anoxie statique à Bouxwiller

Protégé : Des objets textiles et bois traités par anoxie statique à Bouxwiller

Il n’y a pas d’extrait, car cette publication est protégée.

Un chantier des collections textiles au musée du Pays de Hanau Un chantier des collections textiles au musée du Pays de Hanau

Un chantier des collections textiles au musée du Pays de Hanau

Le Parc débute un chantier d’identification de pièces textiles conservées depuis longtemps dans les réserves du Musée du Pays de […]