Posté le 6 juin 2010

Annales scientifiques 2009-2010

Cet ouvrage (2009-2010) franco-allemand participe aux effort du Groupe d’Étude des Tourbières (GET)pour favoriser les échanges entre le monde scientifique et celui des gestionnaires.

 

Voir le tome complet

 


Article 1 : Les complexes tourbeux acides du Parc naturel régional des Vosges du Nord

Le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, les Vosges du Sud ou «HautesVosges» abritent 257 sites tourbeux acides à sphaignes : soit 1338 hectares répartis sur trois régions (Alsace, Lorraine et Franche-Comté). Aujourd’hui, il s’agit d’observer et de comprendre le système avant de choisir d’intervenir ou de ne pas intervenir, et de donner priorité à la fonctionnalité du complexe, comme souligne cet article « Les complexes tourbeux acides du Parc naturel régional des Vosges du Nord ».

Voir l’article

Mots-clés : tourbières acides, Hautes-Vosges, écologie, protection, gestion.

Schlüsselwörter : Saure Torfmoore, Hautes-Vosges, Ökologie, Schutz, Management.


Article 2 : Les complexes tourbeux des Vosges du Sud (Hautes-Vosges)

La création de la Réserve Naturelle Nationale des Rochers et Tourbières du Pays de Bitche en 1998 a permis d’assurer la protection des principaux sites tourbeux subsistants de ce territoire, à l’exception de ceux du terrain militaire de Bitche. Une élévation du niveau hydrique ainsi qu’un étrépage expérimental ont été réalisés dans la tourbière dégradée de l’Erlenmoos, dans l’objectif d’en restaurer (au moins partiellement) la biodiversité et la fonctionnalité mis en avant ici « Les complexes tourbeux des Vosges du Sud (Hautes-Vosges) ».

Voir l’article

Mots clés : biogéographie, groupements végétaux, régression, dynamique.

Schlüsselwörter : Biogeographie, Pflanzengruppen, Regression, Dynamik.


Article 3 : Originalité et évolution récente de la flore et de la végétation des tourbières du Pays de Bitche

Dans le cadre d’un travail de thèse à l’université technique de Kaiserlautern, les populations de Calla palustris (Calla des marais) et Menyanthes trifoliata (Trèfle d’eau) de la Réserve de Biosphère du Pfälzerwald ont été inventoriées, puis inscrites sur une carte topographique et classées dans le système phytosociologique actuel. Plus précisément, le travail présenté ici « Originalité et évolution récente de la flore et de la végétation des tourbières du Pays de Bitche (PNR des Vosges du Nord) » se limite à l’inventaire des peuplements de Calla palustris et aux résultats qui en découlent.

Voir l’article

Mots-clés : Calla palustris, serpolet, réserve de biosphère du Pfälzerwald, associations végétales, eaux stagnantes, wooge, couvertures oscillantes, roselières, aulnaies, marais intermédiaires, présence, évolution des populations.

Schlüsselwörter : Calla palustris, Schlangenwurz, Biosphärenreservat Pfälzerwald, Pflanzengesellschaften, Stillgewässer, Wooge, Schwingdecken, Röhricht, Erlenbruch, Zwischenmoore, Vorkommen, Bestandsentwicklung.


Article 4 : Distribution et classement phytosociologique des populations de Calla palustris de la Réserve de Biosphère du Pfäzerwald

Calla palustris est une plante protégée au niveau national, qui figure parmi les espèces prioritaires du livre rouge de la flore menacée de France. Sa présence dans les Vosges du Nord est connue depuis le début du 19ème siècle. Elle y a subi entre 1850 et 1950 une forte régression consécutive à la destruction et l’aménagement des zones humides. Cet article « Distribution et classement phytosociologique des populations de Calla palustris de la Réserve de Biosphère du Pfäzerwald » met en avant une expansion qui pourrait se poursuivre au cours des prochaines décennies si cette espèce n’est pas affectée par les changements climatiques à venir.

Voir l’article

Mots clés : aracée, biogéographie, distribution, dynamique, écologie, « liste bleue », naturalité.

Schlüsselwörter : Araceae, Biogeographie, Verbreitung, Dynamik, Ökologie, « Blaue Liste », Natürlichkeit.


Article 5 : Calla palustris L., une espèce rare et protégée en France, actuellement en expansion dans les zones humides des Vosges du Nord

Des cartes de distribution de trois espèces de sphaigne Sphagnum palustre, S. subnitens, et S. fallax dans le sud-ouest de l’Allemagne et le Nord de l’Alsace sont présentées ici « Calla palustris L., une espèce rare et protégée en France, actuellement en expansion dans les zones humides des Vosges du Nord ». Elles montrent que la distribution de ces mousses est plus étendue qu’on ne le pensait au début.

Voir l’article

Mots-clés : Sphagnum, sphaignes, SW-Allemagne, répartition, écologie;

Schlüsselwörter : Sphagnum, Torfmoose, SW-Deutschland, Verbreitung, Ökologie.


Article 6 : Distribution des sphaignes dans le Sud-Ouest de l’Allemagne. L’exemple des 3 espèces

Différentes communautés sont décrites sur les plans floristiques, écologiques et dynamiques ici « Distribution des sphaignes dans le Sud-Ouest de l’Allemagne. L’exemple des 3 espèces ». Une idée de leur répartition chronologique est également présentée. Enfin, des modèles de schémas systémiques et des tableaux de Mendeleiev appliqués à la description fonctionnelle des tourbières sont également présentés ainsi qu’une comparaison descriptive des principaux termes géomorphologiques.

Voir l’article

Mots clés : tourbières acides, sphaignes, synthèse, Pin sylvestre, Vosges du Nord, Pays de Bitche.

Schlüsselwörter : Saure Torfmoore, Torfmoose, Synthese, Waldkiefer, Nordvogesen, Pays de Bitche.


Article 7 : Les synusis sphagnales des tourbières acidophiiles de l’Europe occidentale : position des sphaignes dans les niveaux hydrologiques et synthèse phytosociologique

Dans ce travail « Les synusis sphagnales des tourbières acidophiiles de l’Europe occidentale : position des sphaignes dans les niveaux hydrologiques et synthèse phytosociologique » la situation des libellules inféodées aux tourbières dans la partie allemande de la réserve de biosphère «Pfälzerwald-Vosges du Nord» est étudiée, en particulier leur distribution en 2007 et l’évolution de leur population au cours des dernières décennies.

Voir l’article

Mots-clés : libellules, marais, changement climatique, Wooge, NATURA 2000, monitoring.

Schlüsselwörter : Libellen, Moore, Klimawandel, Wooge, NATURA 2000, Monitoring.


Article 8 : À propos de la situation actuelle des libellules des tourbières dans la forêt du Palatinat (Pfäzerwald) – Combien de temps pourront-elles encore se maintenir étant donné le changement climatique ?

Le changement climatique en cours depuis le milieu du XIXème siècle et, spécialement le réchauffement plus marqué des années 1980-2008 ont pu avoir un rôle déterminant dans ce processus de colonisation des tourbières par les arbres, notamment les pins sylvestres (Pinus sylvestris) et les bouleaux pubescents (Betula pubescens) ou des bouleaux verruqueux (Betula pendula). Dans cet article deux sites ont été sélectionnés dont l’évolution ne semble pas avoir été influencée notablement par les interventions humaines (drainage et pâturage) pour connaître les cause du développement des arbres sur les tourbières « À propos de la situation actuelle des libellules des tourbières dans la forêt du Palatinat (Pfäzerwald) – Combien de temps pourront-elles encore se maintenir étant donné le changement climatique ? »

Voir l’article

Mots-clefs : tourbières, développement de l’arbre, facteurs humains, changements climatiques, Massif Central, France.

Schlüsselwörter : Torfmoore, Baumentwicklung, menschliche Faktoren, Klimawandel, Zentralmassiv, Frankreich.


Article 9 : Les causes du développement de l’arbre sur les tourbières du Massif Central oriental (France) au cours du XXème siècle

De nombreuses tourbières hautes du Schleswig-Holstein, autrefois en grande partie non boisée, ayant perduré après l’exploitation de la tourbe, sont actuellement dégradées. Cependant, étant donné l’augmentation du prix du gaz naturel et du fioul, l’intérêt pour le bois de bouleau comme combustible, a de nouveau augmenté, ce qui devrait entraîner prochainement de nouveaux débats sur l’abattage des bouleaux dans les tourbières. Ce sujet est ainsi débattu dans cet article « Les causes du développement de l’arbre sur les tourbières du Massif Central oriental (France) au cours du XXème siècle ».

Voir l’article

Mots-clés : tourbière, haut-marais, forêt marécageuse, tourbière intermédiaire, type d’habitat, régénération, épierrage.

Schlüsselwörter : Moor, Hochmoor, Moorwald, Zwischenmoor, Lebensraumtyp, Regeneration, Entkusseln.


Article 10 : Bétulaie tourbeuse ou tourbière haute dégradée envahie de bouleaux. À propos du bouleau dans la tourbière

Le plateau de Montselgues est depuis dix ans l’objet d’un programme de gestion et de restauration de tourbières de petite taille en réseau. Tirant parti, dans le cadre d’un travail commun de scientifiques et de gestionnaires, des premières expériences sont expliquées ici « Bétulaie tourbeuse ou tourbière haute dégradée envahie de bouleaux. A propos du bouleau dans la tourbière » pour favoriser la circulation des espèces et la limitation des contraintes climatiques.

Voir l’article

Mots-clés : réseau de tourbières, dynamique de boisement, perception du paysage, gestion forestière.

Schlüsselwörter : Torfmoornetzwerk, Aufforstungsdynamik, Landschaftswahrnehmung, Waldbe.


Article 11 : Enregistrement sédimentaire d’une dépression tourbeuse sur les platières gréseuses du Massif de Fontainebleau (77) : corrélation avec l’évolution des paléopaysages et des climats

Cette étude « Enregistrement sédimentaire d’une dépression tourbeuse sur les platières gréseuses du Massif de Fontainebleau (77) : corrélation avec l’évolution des paléopaysages et des climats » a pour but une meilleure compréhension des processus hydrologiques dans une tourbière de vallée typique du nord-est de l’Allemagne. Le point principal de ce travail consiste en l’analyse des processus en cours dans le système formé par le sol, la plante et l’atmosphère.

Voir l’article

Mots-clés : Salix spp., hydrologie des zones humides, phéatophytes, variations diurnes de la nappe phréatique.

Schlüsselwörter : Salix spp., Hydrologie von Feuchtgebieten, Phreatophyten, tageszeitliche Grundwasserschwankungen.


Article 12 : Hydrologie d’une saulaie naturelle (Salix spp.) dans une tourbière basse en Allemagne du nord-est

Parmi les fonctions hydrologiques attribuées aux tourbières, le stockage de l’eau constitue un élément clé qui détermine leur rôle hydrologique dans le fonctionnement des bassins versants et assoit les politiques de gestion /conservation de ces milieux humides dont l’une des finalités est de contribuer à la préservation de la ressource en eau, tant en terme de quantité que de qualité. Ainsi, cette étude « L’Hydrologie d’une saulaie naturelle (Salix spp.) dans une tourbière basse en Allemagne du nord-est » du stockage de l’eau dans les tourbières répond à plusieurs questions telles que : Quelle quantité d’eau stockent les tourbières ? Les tourbières qui sont des milieux gorgés d’eau peuvent-elles stocker de l’eau supplémentaire ? Et enfin, cette eau stockée est-elle disponible pour l’écoulement ?

Voir l’article

Mots clés : Tourbières, hydrologie, stockage de l’eau, dynamique, Massif Central.

Schlüsselwörter : Torfmoore, Hydrologie, Wasserspeicherung, Dynamik, Zentralmassiv.


Article 13 : Caractérisation de la paléotopographie de la tourbière ombrotrophe du Luitel au moyen de méthodes géophysiques

Ici « Caractérisation de la paléotopographie de la tourbière ombrotrophe du Luitel au moyen de méthodes géophysiques » des recommandations générales sont données pour une approche de l’utilisation des données sur le type d’habitat génétique et les propriétés hydromorphologiques générées par la tourbière, en vue de la mise en œuvre de directive Habitats.

Voir l’article

Mots-clés : NATURA 2000, directive FFH, marais, forêts marécageuses, hydrologie des marais, stratigraphie des marais, habitats des marais, revitalisation des marais et des forêts marécageuses.

Schlüsselwörter : NATURA 2000, FFH-Richtlinie, Moore, Moorwälder, Moorhydrologie, Moorstratigraphie, Moor-Lebensräume, Revitalisierung von Mooren und Moorwäldern.


Article 14 : Extinction naturelle de la végétation produisant une tourbière haute en Forêt Noire

Dans le cadre de l’étude de l’enregistrement des variations du climat ayant régné en Europe de l’Ouest durant les 20 000 dernières années, la sédimentation tardiglaciaire enregistrée dans le Marais de la Maxe et le lac de Sewen a été analysée ici « Extinction naturelle de la végétation produisant une tourbière haute en Forêt Noire ».

Voir l’article

Mots-clés : Tardiglaciaire, sédiments, lac, tourbière, téphras.

Schlüsselwörter : Spätglazial, Sedimente, See, Torfmoor, Tephras.


Les annales scientifiques de la Réserve de biosphère transfrontière Vosges du Nord-Pfälzerwald Les annales scientifiques de la Réserve de biosphère transfrontière Vosges du Nord-Pfälzerwald

Les annales scientifiques de la Réserve de biosphère transfrontière Vosges du Nord-Pfälzerwald

Partager la connaissance de notre territoire Le travail scientifique est incessant sur le territoire des Vosges du nord et il […]

Agenda

Exposition

Ouverture de l’espace mémoire

14

juillet

Visite guidée

Balades au fil de l’eau

14

juillet

Visite guidée

Visite guidée – coup de projecteur sur les Récollets

16

juillet

Visite guidée

Visite guidée découverte de la Petite Pierre

16

juillet

La charte

Charte du Parc 2013-2025 :

Consulter

A voir aussi...

Annales scientifiques 2006-2007 Annales scientifiques 2006-2007

Annales scientifiques 2006-2007

Le travail scientifique mené dans la Réserve de biosphère transfrontière Vosges du Nord-Pfälzerwald est fondamental car il doit permettre aux […]

Annales scientifiques 2009-2010 Annales scientifiques 2009-2010

Annales scientifiques 2009-2010

Cet ouvrage (2009-2010) franco-allemand participe aux effort du Groupe d’Étude des Tourbières (GET)pour favoriser les échanges entre le monde scientifique […]

Annales scientifiques 2008 Annales scientifiques 2008

Annales scientifiques 2008

Ce volume des « Annales scientifiques » met l’accent sur le développement des forêts en réserve intégrale de hêtres à l’exemple de […]

Annales scientifiques 1993-1994 Annales scientifiques 1993-1994

Annales scientifiques 1993-1994

Sans relâche, des contributions nouvelles viennent enrichir la connaissance de nos sites naturels. Ce sont bien elles qui constituent la […]

Partager par mail