Posté le 29 mars 2018

Des matériaux « biosourcés » pour répondre au défi climatique

Chanvre, terre, paille… Les « anciens » matériaux retrouvent des couleurs. Leurs avantages sont nombreux : qualité, simplicité, efficacité énergétique, coût. C’est bon pour les constructions et bon pour l’environnement parce qu’ils sont biosourcés, c’est-à-dire d’origine biologique.

Les enjeux énergétiques croissants ont engagé les acteurs du territoire dans une réflexion sur la mise en œuvre de matériaux adaptés à la rénovation énergétique du bâti ancien (essentiellement en structure pan de bois ou moellons de pierre) visant des caractéristiques hygroscopiques particulières. En effet, la prise en compte de la migration de la vapeur d’eau dans l’isolation de ces patrimoines est essentielle au maintien de sa pérennité structurelle.

Aujourd’hui, les artisans partageant les valeurs de l’éco-rénovation se sont regroupés autour d’une charte qui porte quatre engagements pour la réhabilitation du patrimoine bâti : privilégier la qualité architecturale et le cadre de vie, améliorer la qualité thermique, viser l’économie de moyens financiers, défendre la qualité environnementale. Pour atteindre de dernier objectif,  deux pistes sont privilégiées : l’utilisation de matériaux biosourcés produits localement et stockant du CO2 et limiter l’énergie grise nécessaire à la construction d’un logement.
L’accent est donc mis sur une production locale de matériaux isolants ou correctifs thermiques, des matériaux à la fois biosourcés et géosourcés. Pour que de tels matériaux puissent être fabriqués localement et employés dans des rénovations publiques ou privées, ils doivent bénéficier d’un marquage CE, et des avis nécessaires à leur mise en œuvre.
Cette démarche s’inscrit dans la mobilisation initiée par le Parc naturel régional des Vosges du nord auprès des acteurs de la construction pour une filière plus respectueuse des enjeux environnementaux.

Le projet d’étude et d’accompagnement technique au développement d’activités innovantes dans le domaine des biosourcés pour la construction a été cofinancé par l’Union Européenne via le FEADER et le programme LEADER du GAL (Groupe d’Action Locale) Vosges du Nord.

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6

Agenda

Conférence

Apéro-bavard : Les nano-habitats

24

septembre

Ciné-débat

Ciné-débat : Le rêve pavillonnaire, les dessous d’un modèle

24

septembre

Sortie nature

Sortie brame du cerf

25

septembre

Chantier participatif

La nature en famille en automne

14

octobre

La charte

Charte du Parc 2013-2025 :

Consulter

A voir aussi...

Le printemps du patrimoine, une journée pour découvrir des éco rénovations réussies Le printemps du patrimoine, une journée pour découvrir des éco rénovations réussies

Le printemps du patrimoine, une journée pour découvrir des éco rénovations réussies

Chaque année au mois de juin, depuis 2013, des habitants des Vosges du nord ouvrent leur portes pour présenter des […]

Eco-rénover, une solution pour consommer moins et mieux Eco-rénover, une solution pour consommer moins et mieux

Eco-rénover, une solution pour consommer moins et mieux

Le Parc naturel régional des Vosges du nord, avec ses partenaires, a mis en place toute une série d’actions d’initiation […]

Les « Tilleuls » à Dossenheim, un éco quartier Les « Tilleuls » à Dossenheim, un éco quartier

Les « Tilleuls » à Dossenheim, un éco quartier

Si la commune de Dossenheim-sur-Zinsel souhaite accueillir de nouveaux habitants, elle ne veut pas le faire n’importe comment. Meilleure performance […]

Des outils pour promouvoir un habitat plus durable Des outils pour promouvoir un habitat plus durable

Des outils pour promouvoir un habitat plus durable

Le Parc naturel régional des Vosges du nord propose au grand public et au scolaire une exposition itinérante et une […]