Posté le 29 mars 2018

Des matériaux « biosourcés » pour répondre au défi climatique

Chanvre, terre, paille… Les « anciens » matériaux retrouvent des couleurs. Leurs avantages sont nombreux : qualité, simplicité, efficacité énergétique, coût. C’est bon pour les constructions et bon pour l’environnement parce qu’ils sont biosourcés, c’est-à-dire d’origine biologique.

Les enjeux énergétiques croissants ont engagé les acteurs du territoire dans une réflexion sur la mise en œuvre de matériaux adaptés à la rénovation énergétique du bâti ancien (essentiellement en structure pan de bois ou moellons de pierre) visant des caractéristiques hygroscopiques particulières. En effet, la prise en compte de la migration de la vapeur d’eau dans l’isolation de ces patrimoines est essentielle au maintien de sa pérennité structurelle.

Aujourd’hui, les artisans partageant les valeurs de l’éco-rénovation se sont regroupés autour d’une charte qui porte quatre engagements pour la réhabilitation du patrimoine bâti : privilégier la qualité architecturale et le cadre de vie, améliorer la qualité thermique, viser l’économie de moyens financiers, défendre la qualité environnementale. Pour atteindre de dernier objectif,  deux pistes sont privilégiées : l’utilisation de matériaux biosourcés produits localement et stockant du CO2 et limiter l’énergie grise nécessaire à la construction d’un logement.
L’accent est donc mis sur une production locale de matériaux isolants ou correctifs thermiques, des matériaux à la fois biosourcés et géosourcés. Pour que de tels matériaux puissent être fabriqués localement et employés dans des rénovations publiques ou privées, ils doivent bénéficier d’un marquage CE, et des avis nécessaires à leur mise en œuvre.
Cette démarche s’inscrit dans la mobilisation initiée par le Parc naturel régional des Vosges du nord auprès des acteurs de la construction pour une filière plus respectueuse des enjeux environnementaux.

Le projet d’étude et d’accompagnement technique au développement d’activités innovantes dans le domaine des biosourcés pour la construction a été cofinancé par l’Union Européenne via le FEADER et le programme LEADER du GAL (Groupe d’Action Locale) Vosges du Nord.

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6

Agenda

Exposition

Exposition de photos de monsieur patrice bucher

23

juillet

Initiation

Semaine des charbonniers

24

juillet

Spectacle

La chanson de walther

25

juillet

Sortie nature

Sortie en barque à fond plat au soleil levant

27

juillet

La charte

Charte du Parc 2013-2025 :

Consulter

A voir aussi...

La résidence en architecture et paysage du Staedtel de La Petite-Pierre La résidence en architecture et paysage du Staedtel de La Petite-Pierre

La résidence en architecture et paysage du Staedtel de La Petite-Pierre

Les 6 parcs naturels régionaux du Grand Est et la CEA s’associent pour créer des résidences en architecture et paysage. […]

A Preuschdorf, un bâtiment innovant relève le défi de la construction en bois local A Preuschdorf, un bâtiment innovant relève le défi de la construction en bois local

A Preuschdorf, un bâtiment innovant relève le défi de la construction en bois local

Construire en bois, c’est bien, mais construire en bois local c’est encore mieux ! Avec le bâtiment d’habitation Bât’innovant, pour la première […]

Habiter autrement : des rencontres vivantes autour de l’éco-rénovation. Habiter autrement : des rencontres vivantes autour de l’éco-rénovation.

Habiter autrement : des rencontres vivantes autour de l’éco-rénovation.

Chaque année, le programme habiter autrement rassemble particuliers et professionnels autour de l’éco-rénovation. Atelier architectural, cafés bavards, ciné débats, stages […]

Rénover le patrimoine bâti pour attirer des nouveaux habitants Rénover le patrimoine bâti pour attirer des nouveaux habitants

Rénover le patrimoine bâti pour attirer des nouveaux habitants

Comme bien d’autres zones rurales de France, les villages des Vosges du nord sont atteints par un double phénomène : des […]