Posté le 12 novembre 2022

Un nichoir en bois local pour les mésanges

Après 9 mois de gestation, un nouveau projet design, bois local voit le jour. En association avec le Centre International d’Art Verrier à  Meisenthal (57), l’équipe du parc naturel régional des Vosges du Nord, ont choisi de développer un nouvel objet emblématique du territoire, en  Pin Sylvestre. Lauréat d’un appel à manifestation d’intérêt lancé en avril 2022 auprès de designers et d’artisans menuisiers, le binôme Harmonie BEGON, designer et Manuel Petrazoller, sabotier, a été sectionné pour le réaliser. Depuis, ils ont maturé et perfectionné la fabrication de ce bel objet ensemble. Il s’agit d’un nichoir à mésange.

Toutes les informations sur l’histoire de ce nichoir à mésange à retrouver sur le site « à demain Maurice »

Un duo designer/sabotier

Harmonie Begon est designer. Elle milite pour un  design au service de l’artisanat et du patrimoine, et non plus l’inverse. Pour elle, le rôle du designer n’est pas de faire faire, mais de faire avec, de faire pour. Ainsi, c’est dans une démarche d’étude de terrain, d’écoute et d’attention à l’autre, à son travail, à l’existant aussi, qu’elle mène ses recherches. Elle défend la production artisanale et locale de nos objets du quotidien, comme un choix politique, social, et écologique, et ce, à des prix justes, pour les artisans, et pour les usagers des objets. Elle crée ainsi À demain Maurice, un travail de collaborations durables qui valorise avant tout les artisans et leurs pratiques. L’intention de ce projet commence alors dès le choix de l’artisan avec qui elle a souhaité développer cette recherche portant sur le dessin d’un objet emblématique du Parc des Vosges du Nord.

Manuel Petrazoller est sabotier et est installé à Philippsbourg (57). Il a appris le métier de son beau-père, alors sabotier à Soucht, village berceau du sabot. On y trouve aujourd’hui un beau petit musée, mais plus aucun artisan. Les sabots étaient à l’origine, les seules chaussures utilisées. Il y avait des sabots communs, pour tous les jours. On trouvait aussi des sabots spécifiques à différents corps de métiers, les ouvriers des verreries portaient aussi des sabots en bois. Comme pour les savoir-faire verriers et comme pour beaucoup de métiers artisanaux, l’origine de leur présence sur un territoire provient des ressources offertes par ce dernier. Au départ les sabotiers vivaient et travaillaient au  cœur de la forêt. Le métier de Sabotier est en lui même un symbole du territoire, et de son patrimoine forestier.

Un nichoir à mésange en pin sylvestre

« Au printemps, ils taillaient des sabots, en hiver, les gens n’allaient pas au jardin, alors les sabotiers taillaient des nichoirs. » Manuel Petrazoller

En analysant d’une part, les propriétés de l’essence de bois qui nous intéresse, ainsi que les finitions permises par les outils de Manuel, nous avons orienté notre réflexion sur un objet qui ne nécessite pas de finitions parfaites en termes de surface. Un objet pour l’extérieur. Comme on glisse ses chaussettes dans des sabots en bois, pour traverser le jardin, notre objet vivra dehors. Le pin est une essence de bois qui est beaucoup utilisée pour la construction, les charpentes. Un bois pour l’habitat. Le pin, c’est du solide, et c’est une essence résistante à l’humidité. Ainsi notre objet permet l’utilisation d’un bois brut, sans peinture, ni traitement.

« Choisissez un bois résistant à l’humidité : mélèze, pin, cèdre rouge, chêne. » Ligue de protection des oiseaux

L’architecture répandue des nichoirs à oiseaux disponibles dans le commerce est basée sur une vision anthropocentrée, qui les conduit, dans la majorité des cas, à ressembler à de petites maisons. Or, les oiseaux n’ont nul besoin de vivre dans des maisons. C’est donc tout à fait naturellement que nous avons mené une réflexion sur cet objet au service des oiseaux.
Aussi, il est important de ne pas confondre mangeoire et nichoir ! Le nichoir est un site de reproduction pour les oiseaux. Ces derniers ont alors besoin de s’installer dans un endroit sûr : sans prédateurs, protégé des intempéries ou des fortes chaleurs, à l’ombre, avec des ressources de nourriture le plus proche possible du nichoir afin de nourrir leurs petits sans trop avoir à s’éloigner. Pour nourrir les oisillons, il leur faut des protéines et surtout pas de lipides, c’est pourquoi il ne faut absolument plus nourrir les oiseaux avec graines et boules de graisse au printemps. Les oiseaux doivent se nourrir et nourrir leur progéniture avec des insectes, riches en protéines.
Il faut installer son nichoir dès l’automne, ainsi les mésanges pourront faire du repérage une première fois à cette saison en prévision de leur installation pour la ponte au printemps. Les espèces cavernicoles vont alors chanter pour signifier « ici c’est chez moi » et plus tard, pour attirer leur partenaire.

Où trouver Nid de Pin ?

La Boutique du Sabot – Saboterie Petrazoller

La boutique du parc

La boutique du site verrier

Ce projet est issu d’une réflexion entre les 6 PNR de la région Grand Est, pour développer l’utilisation du bois local. Dans les Vosges du nord, le Pin Sylvestre est l’une des essences locales dont la transformation ouvre de nombreuses perspectives. C’est pourquoi nous avons lancé cette opération sous le nom de Pin Conquérant.

Merci à  la LPO Alsace pour leurs précieux conseils pour développer ce nichoir à mésange !

Slide 1
Un Nichoir en pin Sylvestre Crédits photos : ©Harmonie Begon
Slide 2
Devant la saboterie à Philipsbourg (57) lors de leur première rencontre La designer : Harmonie Begon Le Sabotier : Manuel Petrazoller Crédits photos : ©Harmonie Begon
Slide 3
Une mésange s'alimente d'un nid de chenilles processionnaires du pin. © R Bigel ARBORIS
Slide 4
Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
La filière bois des Vosges du Nord : cap sur l’innovation La filière bois des Vosges du Nord : cap sur l’innovation

La filière bois des Vosges du Nord : cap sur l’innovation

Après 9 mois de gestation, un nouveau projet design, bois local voit le jour. En association avec le Centre International […]

Agenda

Visite guidée

Combiné visite libre du musée + visite guidée de la manufacture

5

décembre

Visite guidée

Visites guidées du musée

7

décembre

Conférence

Conférence : histoire et techniques de la verrerie de meisenthal

7

décembre

Atelier / stage

Bredeles sauvages

10

décembre

La charte

Charte du Parc 2013-2025 :

Consulter

A voir aussi...

Investir le tourisme durable comme un champ d’innovation Investir le tourisme durable comme un champ d’innovation

Investir le tourisme durable comme un champ d’innovation

Le Parc naturel régional des Vosges du Nord a fait du tourisme durable une philosophie et cette déclinaison du développement […]

Le paysage a du goût, de la friche à l’assiette Le paysage a du goût, de la friche à l’assiette

Le paysage a du goût, de la friche à l’assiette

Dans le Parc naturel régional des Vosges du nord, ce sont les Highland cattle qui défrichent, pas les machines ! […]

Des matériaux « biosourcés » pour répondre au défi climatique Des matériaux « biosourcés » pour répondre au défi climatique

Des matériaux « biosourcés » pour répondre au défi climatique

Chanvre, terre, paille… Les « anciens » matériaux retrouvent des couleurs. Leurs avantages sont nombreux : qualité, simplicité, efficacité énergétique, coût. C’est bon […]

Produits, prestations et savoir-faire locaux, réunis au sein de la marque « Valeurs parc naturel » Produits, prestations et savoir-faire locaux, réunis au sein de la marque « Valeurs parc naturel »

Produits, prestations et savoir-faire locaux, réunis au sein de la marque « Valeurs parc naturel »

La marque nationale « Valeurs parc naturel régional » renouvelée en 2016 a pour objectif de faire découvrir aux consommateurs […]